< Retour
Broderie

Punch needle fine : nos conseils pour bien démarrer

La punch needle de broderie, qu’est-ce que c’est ? Quel est le matériel nécessaire et quels sont les pièges à éviter ? Voici notre guide avec tuto et conseils pour bien démarrer !

Laetitia

On entend beaucoup parler du punch needle avec de la laine pour réaliser des tapis, coussins et autres objets déco mais beaucoup moins de la petite aiguille magique qui s’utilise avec du fil fin type fil à broder ou laine fingering.

Zoom sur nos 2 modèles d’aiguilles punch needle pour broderie qui offrent mille possibilités qu’il est peut-être temps de te partager !

 

1.

LE PUNCH NEEDLE, KÉSACO ?!

On va te répondre franco : c’est la technique de broderie en relief qui a su tirer son épingle du jeu ces dernières années ! Hyper tendance, le (ou la) punch needle se pratique avec une aiguille à broder et du fil. Il a su convaincre grâce à sa facilité d’exécution et le nombre incroyable de créations que l’on peut faire avec cet art du fil.

Et ça ne date pas d’hier… les premières créations remontent au 19ème siècle ! Amy oxford, tapissière très connue appelée « rug hooker » a été celle qui a su apporter un souffle nouveau à la technique à travers la réalisation de tapis ou tentures murales.

Aujourd’hui, on la retrouve dans les loisirs créatifs mais aussi dans la décoration d’intérieure : sur des tapis, des coussins, des rideaux…

Démocratisé en France par des artistes textiles de talent comme Julie Weaves ou Agnès Pironon « Chaumière Oiseau » (que nous avions reçu en atelier il y a quelques années à la Crafterie !), le Punch needle est avant tout le nom donné à l’outil qui permet de broder aussi appelé « aiguille magique », « aiguille à puncher » ou encore « poinçon ».

Le principe consiste à créer des boucles en venant poinçonner une toile. Entre tissage, broderie et tapisserie, tu vas littéralement dessiner avec de la laine, du fil ou des morceaux de tissu.

Il suffit de composer/décalquer son motif sur le tissu et de le « colorier » en jouant sur les couleurs, les qualités de fils utilisés mais aussi les volumes ! Tu vas pouvoir réaliser des coussins, des cadres, des pochettes, des tapis et autres accessoires déco !

Il existe 2 types d’outils punch needle : celui qui permet de broder avec de la laine épaisse (qui se tricote avec des aiguilles 5-8 mm selon la marque et qualité de laine) et celui qui permet de broder du fil fin type fil coton à broder ou laine fine (qui se tricote avec des aiguilles 2-5 mm selon la marque et qualité de laine). Sur le papier, les deux aiguilles fonctionnent de la même manière : on pique et on brode sur l’envers d’un tissu et des bouclettes se forment sur l’endroit, permettant ainsi de donner du relief à l’ouvrage. Et en travaillant sur l’endroit, on obtient un point classique c’est-à-dire plat (ce peut être un point arrière, un point de satin ou un point zig-zag). Il s’agit alors d’alterner le travail à l’endroit/à l’envers pour apporter des volumes intéressants à sa création.

Mais penchons-nous plus particulièrement sur l’aiguille fine pour cet article !

2.

LE BON MATÉRIEL POUR DÉBUTER !

Ce que l’on retiendra, c’est que le punch needle n’est pas gourmand en matériel et va même pouvoir t’aider à recycler tes diverses chutes de fils.

L’aiguille fine : la punch needle de broderie

Comme je te l’expliquais, il existe différentes sortes d’aiguilles punch needle en fonction du fil utilisé. Ici, nous allons tout spécialement parler des aiguilles fines de broderie et nous en avons 2 dans notre gamme de produits :

L’aiguille magique punch needle pour broderie à manche fixe et à aiguille unique

Le diamètre du chas de l’aiguille est de 1 mm et permet de broder uniquement du fil coton à broder ou du fil de soie en prenant les 6 brins ou en dédoublant le fil et ne prenant qu’1, 2 ou 3 brins. La longueur des bouclettes que tu vas créer avec cette aiguille seront toutes de la même longueur. Je la conseille pour débuter et découvrir la technique.

L’aiguille magique punch needle à broder interchangeable et ajustable

Comme son nom l’indique, cet outil est fourni avec 3 aiguilles de grosseurs différentes permettant de travailler avec des fils fins de différentes épaisseurs. Pour t’y retrouver et faire simple, voici un récap’ :

*aiguille la plus petite (diamètre du chas 1,3 mm) : tu peux broder avec 1 à 2 brins d’un fil coton à broder ou d’un fil de soie

*aiguille moyenne (diamètre du chas 1,6 mm) : tu peux broder avec 3 à 4 brins d’un fil coton ou de soie

*aiguille la plus grosse (diamètre du chas 2,2 mm) : tu peux broder de la laine se tricotant avec des aiguilles jusqu’à 3 mm ou les 6 brins d’un fil coton à broder.

En plus de pouvoir broder avec des fils différents, avec cette aiguille, tu peux ajuster la taille des bouclettes. En tournant l’embout de l’aiguille, tu peux choisir entre 12 tailles de bouclettes différentes. Cette aiguille, tu l’auras compris, est très polyvalente en plus d’être agréable dans sa prise en main grâce à sa forme et à la matière molle du manche.

Le support : la toile à broder ou le tissu

Privilégie des tissus assez épais et à la trame serrée type toile à broder, canvas de coton ou denim.

Et si ton tissu n’est pas assez épais et que tes points ont tendance à sauter, on te conseille de rigidifier ton support en le thermocollant au préalable.

Dans notre gamme, tu as la toile à broder qui est résistante, non extensible et très épaisse ! Idéal pour démarrer et te faire la main avant de te lancer dans la customisation de tee-shirts, sweats ou vestes en jeans.

Le cadre : tambours et cadres à broder

Afin de bien tendre ton tissu, il est indispensable d’utiliser un tambour ou un cadre à broder. Choisis-le d’une taille plus grande que l’ouvrage envisagé. De même, coupe ton tissu en laissant une marge d’une bonne dizaine de centimètres par rapport au diamètre ou à la taille de ton cadre.

Pour des projets plus conséquents, opte pour les cadres à quilter en plastique. Très pratique, ils peuvent être montés, démontés facilement et existent en plusieurs formats pour s’adapter au mieux à tes projets de punch needle. Ils assurent un serrage optimal et en toute sécurité du tissu jusque dans les bords de l’ouvrage, ce qui va te permettre de broder des points hyper réguliers.

Et pour les plus bricol’tout d’entre nous, tu peux aussi créer ton propre cadre à l’aide de tasseaux en bois et de petits clous ou en recyclant de vieux châssis de toile à peindre ou d’anciens cadres.

Le fil fin : coton, soie, laine

Quel fil utiliser pour l’aiguille magique ? Le fil coton à broder pardi ! Il peut être en coton égyptien comme les nôtres ou en soie et tu peux le broder entièrement ou en le dédoublant et en ne prenant qu’1, 2, 3, 4 ou 5 des 6 brins. Pour le dédoubler, il te suffit de pincer le fil avec ta main gauche et de tirer sur le ou les brin(s) de la main droite afin de les isoler.

Avec l’aiguille interchangeable et son embout le plus gros, tu peux également broder de la laine fingering type mérino ou coton pour crochet amigurumi.

Dans tous les cas, oublie les fils poilus, irréguliers ou trop texturés ! Ils risquent de rester accrochés dans l’outil en l’endommageant dans la foulée. Choisis des fils bien ronds !

Les outils et adhésifs de finition : thermocollant, colle,…

Voici l’outillage nécessaire à la pratique et qui est plutôt basique : ciseaux (de broderie de préférence car leurs lames sont petites et bien aiguisées), aiguille passe-laine ou aiguille à broder pour rentrer les fils et un enfileur fourni lors de l’achat de l’aiguille à puncher.

Une fois ton ouvrage terminé (bravo !) et s’il est destiné à être touché et manipulé (coussins, peluches, broches…), je te conseille d’encoller l’envers de ton ouvrage à l’aide de colle pour textile ou colle chaude ou encore d’un tissu thermocollant.

Tandis que la colle s’applique au pinceau ou directement au pistolet sur l’envers du travail et le rigidifie, le tissu thermocollant appliqué au fer à repasser permet de renforcer sa solidité tout en lui donnant une bonne tenue.

Les accessoires : perles, fil doré et tutti quanti…

Hé oui, tu peux ajouter à ton ouvrage des petits accessoires histoire d’apporter des textures et des effets différents ! Je pense notamment aux perles en bois ou en rocaille… Il suffit juste de les broder une fois avoir fini ta création. Tu peux aussi imaginer varier les techniques : ajouter des éléments tissés ou macramé, finir en brodant du fil doré, insérer des fleurs séchées, des coquillages…

 

3.

COMMENT UTILISER L’AIGUILLE PUNCH NEEDLE DITE AIGUILLE MAGIQUE ?

Comme son nom l’indique, ça relève de la magie ! J’ai entendu beaucoup de fois en atelier la question : mais comment les boucles tiennent ? et je réponds à chaque fois : c’est magique !

C’est magique parce que c’est surtout simple d’utilisation, c’est rapide et c’est plutôt relaxant comme activité !

Comment préparer son aiguille ?

Voyons déjà comment armer son aiguille : sur les deux types d’aiguilles présentés, la technique est exactement la même !

1- Insère l’enfileur dans l’aiguille à broder. Commence par la pointe et rentre-le complètement à travers le canon de l’outil jusqu’à ce qu’il sorte à l’extrémité opposée.

2- Insère le fil dans l’enfileur et passe le tout à travers l’aiguille à broder. Tire l’enfileur vers la pointe jusqu’à l’extrémité et retire le fil de l’enfileur.

3- Insère l’enfileur de nouveau dans le chas de ton aiguille à puncher, de l’arrière de la pointe vers l’avant.

4- Place l’extrémité du fil dans l’enfile-aiguille et retire l’enfileur hors de l’œil de l’aiguille. Tire l’enfileur et ressors complétement l’enfile-aiguille. Et voilà, tu es prêt à puncher !

Concernant l’aiguille ajustable et interchangeable, tu pourras en plus choisir la taille de ton aiguille en fonction du fil que tu souhaite utiliser et de la création que tu envisages de créer. Avant de commencer à broder, tu pourras aussi choisir la taille des bouclettes en tournant l’embout de l’outil.

Comment broder ses premiers points ?

Bah voilà, on y est enfin ! Tu es prêt à broder tes premiers points de punch needle ! Respire… tu vas voir comme c’est facile aussi bien pour les débutants que pour les experts ! Et c’est addictif surtout !

Choisis d’abord ton tissu : toile à broder, tissu coton, tissu jeans, etc. Décalque ou dessine ton motif à l’aide de nos feutre et feuille transfert. Puis tends ton tissu dans un cadre : cercle à broder, cadre en bois ou cadre à quilter.

Tiens ton aiguille comme un stylo puis « punche ». Pique l’aiguille dans la toile à broder, l’œil de l’aiguille tourné vers le haut et dans la direction où tu souhaites aller. Traverse la toile jusqu’à ce que l’embout plastique de l’aiguille touche le tissu. L’aiguille doit être enfoncée complètement sur chaque point pour donner un aspect uniforme à ta broderie.

Retire doucement l’aiguille en tirant vers le haut et en restant à fleur de toile, juste assez pour passer au point suivant. Garde l’aiguille aussi près que possible de ton support. Le fait de soulever l’aiguille trop haut raccourcit les boucles sur le dos de ta création et crée des boucles non désirées sur le devant. Déplace ainsi l’aiguille sans la relever et enfonce-la de nouveau pour former les points suivants.

Travaille sur l’arrière de l’ouvrage pour voir se former les bouclettes sur l’avant de la toile ou travaille sur l’avant pour voir se former des points plats.

 

Pour tourner et broder des formes arrondies,  tu as 2 solutions :

*Laisse planter ton aiguille et tourne ton cadre

*Ou tourner directement ton aiguille lorsqu’elle est plantée dans la toile.

Pour changer de couleur de fil ou pour arrêter ton travail, il suffit de couper le fil sur l’envers de ton ouvrage. Astuce ! Coupe ton fil en laissant un peu de marge de sorte de retirer ton aiguille avec le fil toujours à l’intérieur et ainsi prête à re-broder !

Si tu dois faire une pause (pipi ?), laisse ton aiguille plantée dans ton travail et pose le tout dans un endroit au calme (à l’abri des enfant(s), chat(s) et autres « nuisibles » ;) ou arrête simplement ton travail en coupant ton fil comme vu-ci-dessus.

Un fois ta création finie, pense aux finitions ! C’est une étape importante qu’on néglige souvent mais c’est ainsi que va se révéler ton travail ! Coupe les extrémités de fils qui dépassent ou rentre-les sur l’arrière de l’ouvrage. À l’aide de la pointe de ton punch needle, « trie » les fils en les repoussant de sorte que tes différentes zones de couleurs soient bien distinctes. Finis en collant ou en entoilant l’envers avec un tissu thermocollant.

Les différents points

LE REMPLISSAGE DE MOTIFS PLEINS (exemple orange)

Pour remplir un motif, commence par broder l’extérieur (les contours) puis procède au remplissage en travaillant en « escargot » : en rond et de l’extérieur vers l’intérieur.

LE PASSÉ PLAT OU POINT SATIN

Tu travailles sur l’endroit du tissu et le principe consiste à faire des lignes parallèles (exemple rose). Tu peux aussi faire des lignes en pointillés parallèles mais en les travaillant en quinconce comme sur l’exemple écru. Dans le même esprit, travaille en espaçant tes points et obtiens un point zig-zag (exemple orange).

LES BOUCLETTES

Les bouclettes se forment naturellement sur l’envers du travail donc pour les voir se former sur l’endroit, travaille sur l’envers de ta création. Travaille en point serré pour remplir un motif. Tu peux obtenir 2 effets différents : l’effet « bouclé » (exemple menthe) et l’effet « velours » (exemple bleu marine). Et pour ce dernier effet, il te suffit de couper la fin des boucles pour faire un point texturé ressemblant à du velours.

4.

NOS CONSEILS POUR ÉVITER LES ERREURS

ET OBTENIR UN RÉSULTAT CANON !

Voici les tips qu’on peut te donner pour garantir à 100% la réussite de ton projet :

1- Tiens l’outil comme un stylo et veille à le garder légèrement incliné le temps de la réalisation.

2- Veille à garder l’œil de l’aiguille dirigé vers le haut et dans la direction vers laquelle tu souhaites broder.

3- Veille à bien tendre le tissu dans son tour à broder. Il doit rester bien tendu tout au long du processus.

4- Veille à ce que rien ne vienne entraver le fil à broder. Déroule-le en avance pour ne pas être gêner durant la réalisation.

5- Veille à faire des points réguliers en maintenant toujours le même espacement. L’idéal, c’est de faire des traits de 0,5 cm de largeur.

6- Pour corriger une erreur, soulève ton aiguille et tire légèrement sur le fil pour retirer les derniers points. À l’aide de la pointe de l’aiguille, « gratte » le tissu pour voir se refermer les trous et recommence. Attention tout de même à ne pas trop défaire, au risque d’abîmer ton tissu.

5.

ET QU’EST-CE-QU’ON FAIT CONCRÈTEMENT UNE FOIS QU’ON MAÎTRISE LA BÊTE ?

Alors tiens-toi prêt parce que là, clairement, tu n’as que l’embarras du choix ! Customiser une veste en jeans ou un coussin, créer une broche ou un tour à broder décoratif, fabriquer une broche ou des patchs, imaginer une peluche ou une pochette… passons en revue les différentes créations possibles grâce à maître Pinterest :

Hafsart
Kesi’Art
Kesi’Art
Wasteless Wonders
HomeyIntentions
Anthropologie
Maison Penedès
Hiné Mizushima
North Shore Crafts
LandofpunchCrafts
Kesi’Art
DearestQ
CutiePiePunch
Duygu Turgut Gökpınar @duyguturgok
Emma & Mona
LaurenDanaDesign
Juliette Michelet

Finies les longues heures de broderie à la main, bonjour à une nouvelle manière de broder : plus rapide et plus ludique !

Cette idée de réalisation vous a plus et vous vous en êtes inspiré pour créer ?
Partagez avec nous les photos de votre création avec #kesiart sur les réseaux sociaux !

Nos autres actualités...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.