< Retour
Crochet
Étiquettes : ,

Comment crocheter du raphia ?

Et si tu tentais l’expérience de crocheter du raphia ? Voici 5 bonnes raisons d’y aller mais attention, avant de te lancer, voici aussi 5 conseils pour que tout se passe au mieux !

Kesi'Art

Le raphia, la matière à la mode que l’on a vue défiler chez Dior, Chanel, Claudie Pierlot et d’autres l’année dernière !

Ces créations m’ont totalement séduite et c’est ainsi qu’est né Rastafia, notre fil 100% végétal composé de fibres de bois uniquement. Biodégradable et écologique, il permet des créations naturelles comme des chapeaux, des sacs, des paniers, des corbeilles, ou encore des sandales espadrilles… C’est une matière hyper tendance tu l’auras compris, fortement utilisée aussi en DIY !

PRADA Bob en cannage BeigePrada
sac a main chanel logo cc cabas 30 cm en raffiaChanel
Panier Le Baci en Raphia Beige Jacquemus en coloris Neutre - LystJacquemus

 

Sac Panier Balenciaga en Raphia et cuir Paille Noir ref.127228 - Joli ClosetBalenciaga
Bottega Veneta
Yves Saint Laurent

Le savais-tu ? Le raphia tire son nom d’un très grand palmier appelé raphia originaire de Madagascar que l’on retrouve également dans les régions tropicales. Cette fibre résiste à l’eau, elle permet ainsi la fabrication de cordages et tissus d’ameublement comme la rabane.

5 BONNES RAISONS DE TENTER L’EXPÉRIENCE

1- Il est écologique constituant une vraie alternative pour tous les crocheteurs et tricoteurs vegan.

2- À la fois léger, souple et résistant, le fil raphia peut être crocheté, tressé, tissé, macramé, noué et même brodé.

3- Il est aussi quasi imperméable et sèche très rapidement.

4- La bonne tenue de ce fil une fois travaillé permet de réaliser un nombre fou de créations différentes tant pour la mode que la décoration intérieure en passant par l’art floral ou la bijouterie.

5- Son colorama de 12 coloris inspiré de la nature ainsi que son prix mini ! (3,50€ la bobine de Rastafia)

Si tu aimes tenter de nouvelles choses et diversifier tes créations, l’expérience risquerait de te plaire. Vois ça comme un nouveau défi à relever !

Voyons voir maintenant comment travailler le fil Rastafia car il a ses particularités qu’il faut connaître avant de se lancer !

5 CONSEILS POUR CROCHETER DU RAPHIA

1. Prépare ton fil avant de le crocheter

Même si c’est fastidieux et assez long, il faut bien le reconnaître, on te conseille néanmoins de dérouler le fil de raphia avant de le crocheter de sorte à l’aplatir, le rendre plus homogène et l’assouplir. Le fil raphia étant moins flexible que d’autres matières, cette étape te permettra d’être moins gêné par sa rigidité.

Autre point : prends l’extrémité du fil venant de l’intérieur de la bobine de Rastafia et non de l’extérieur comme habituellement.

Dernier point : attention à ne pas tirer trop fort sur le fil qui peut casser malgré sa solidité. Il faut vraiment y aller mais je tenais quand même à la signaler.

2. Prends le coup de main crochet !

Le raphia est une fibre textile très solide ce qui a pour avantage d’obtenir des créations qui vont résister à la vie. Mais de ce fait, c’est également une matière qui manque de souplesse et donc un peu plus difficile à crocheter qu’un fil coton par exemple. Il suffit de prendre le coup de main :

pour ce faire, je te conseille lorsque tu fais une maille serrée de tirer le fil provenant de la maille du rang précédent de façon un peu plus lâche que d’habitude (photo 1).

Et lorsque tu tires le fil dans les 2 boucles de ton crochet quand tu finis une maille serrée, travaille un peu plus serré (photo 2).

En résumé, fais attention à la taille de tes boucles pour que ton travail ait un aspect régulier même si, je trouve que la texture du raphia cache bien de manière générale les imperfections de « crochetage ».

3. Change de pelote

Pour changer de pelote, tu peux faire comme d’habitude lorsque tu crochète n’importe quel fil (cf. la vidéo ici) mais tu peux aussi joindre tout simplement les 2 fils en les collant à l’aide d’une colle blanche. N’attends pas que la colle sèche complètement sinon le point de jonction deviendra trop rigide. Attends juste quelques secondes, plie légèrement le fil à l’endroit du joint et continue à crocheter avec précaution. 

4. Repasse l’ouvrage en cours de réalisation

Au fur et à mesure de l’avancement de ton projet, tu vas te rendre compte que ton ouvrage a tendance à onduler. Ce n’est pas très agréable ni pratique pour crocheter… Voici une solution simplissime pour l’aplatir efficacement : repasse-le régulièrement au fur et à mesure de tes avancées, soit en pressant directement le fer à repasser en prenant soin de placer entre le fer et l’ouvrage un chiffon, soit à la vapeur sans presser le fer contre le fil en restant 2 à 3 cm au-dessus de l’ouvrage crocheté.

AVANT REPASSAGE
APRÈS REPASSAGE

5. Le blocage

Une fois ta création terminée, il te faut la « bloquer » comme lorsque tu crochète/tricote n’importe quelle pièce. Bloquer consiste à laver et mettre en forme ta création une fois finie. Les effets ? Logique, grâce au blocage, tu vas déjà pouvoir laver ton ouvrage. Tu vas aussi pouvoir lisser les irrégularités, le blocage gommant comme par magie tes problèmes de tension de mailles. Si tu réalises un motif en dentelle, le blocage va en révéler la délicatesse. Et enfin, tu vas pouvoir mettre en forme ton ouvrage, les mettre parfaitement aux mesures finies indiquées dans ton patron par exemple. C’est pour toutes ces raisons que je te conseille de bloquer tes créations au Rastafia.

Alors si tu crochètes un sac, pas grave si les dimensions ne sont pas exactes mais s’il s’agit d’un chapeau, il est primordial de le bloquer aux bonnes mesures.

Comment fait-on ? Épingle à plat et aux mesures ta ou tes pièce(s) et comme vu lors du point 4, repasse ton travail soit en pressant directement le fer en prenant soin de placer un chiffon entre le ce dernier et l’ouvrage, soit à la vapeur, en restant à 2-3 cm au-dessus de l’ouvrage. Laisse la pièce épinglée jusqu’à ce qu’elle soit complètement refroidie, environ 15-20 minutes.

Tu peux aussi vaporiser légèrement ton vêtement ou accessoire avec de l’eau, puis le recouvrir d’un tissu (une serviette ou une taie d’oreiller par exemple). Place dessus quelque chose de lourd comme des bouquins et laisse « reposer » toute la nuit.

Tu as maintenant toutes les clés en main pour tenter l’expérience du Rastafia ! Si tu as déjà pratiqué et que tu as d’autres tips à partager, n’hésite pas dans les commentaires !

Cette idée de réalisation vous a plus et vous vous en êtes inspiré pour créer ?
Partagez avec nous les photos de votre création avec #kesiart sur les réseaux sociaux !

Nos autres actualités...

Panier en raphia au crochet

Marre de baver devant les sacs raphia de chez #Sézane ? On a un patron pour toi ! Celui du sac cabas en raphia parfait pour se rendre au marché,...

Granny shawl

On continue dans notre inspiration carré granny ! Maintenant qu'on maîtrise leur réalisation, il est temps d'en faire quelque chose de vraiment...
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.