< Retour
Bullet Journal

Mon planner créatif

Comment organiser ses projets créatifs ? Comment prévoir sa prochaine cousette ? Comment conserver le prochain patron tricot à mettre sur ses aiguilles ? Toutes les réponses se trouvent dans cet article !

Nelloochka

As-tu découvert la nouvelle gamme de planners et bujos Kesi’art ? Il y a de quoi faire pour mieux s’organiser au quotidien !  J’ai choisi un des albums classeur en coloris Terrazzo pour réaliser un planner créatif, qui me trottait en tête depuis quelques temps.

POURQUOI ?

Parce que j’ai toujours 10000 idées en tête (et jamais assez de temps pour les réaliser !), parce que j’aime faire des listes et les voir se réaliser petit à petit, parce que j’aime bien regrouper tous les  échantillons, bouts de papier, étiquettes, notes et autres informations sur ce qui concerne les projets créatifs que j’ai en cours… et aussi parce que je suis une touche à tout : scrap, couture, tricot, broderie, mais aussi jardinage, bricolages en tout genre, j’ai  toujours à proximité un carnet pour tout noter. Qui parmi nous n’a pas acheté un petit carnet pour ci, ou petit carnet pour ça, n’a pas griffonné sur les premières pages, pour le laisser ensuite s’entasser dans un coin ? !

L’idée est donc de regrouper tout ce petit bazar créatif dans un seul et même gros carnet. Le format classeur est idéal pour cela !

COMMENT ?

Pour la réalisation des éléments structurant mon classeur créatif, j’ai d’abord réfléchi à ce que je garde habituellement sur un projet : patron de tricot sur lequel  je gribouille mes notes et avancées,  petits croquis pour imaginer les patrons de couture à coudre, notes diverses sur des podcasts ou vidéos à regarder, date de mes semis et avancées en jardinage etc. J’ai fouillé dans mon stock pour y chercher les éléments nécessaires pour compléter les nouveautés en papeterie Kesi’art. 

Te souviens-tu de ces folios sortis avec les premières collections de mini albums il y a quelques années ? Ils sont aujourd’hui  presque collector ! Si comme moi tu en as encore en réserve, réutilise les intercalaires et les folios qui sont parfaits pour rythmer le classeur : selon les saisons, selon les mois, intercale un folio sur lequel on peut faire une petite page de scrap de temps en temps…  Si tu n’en as pas en réserve, il est très simple de prendre du papier en stock et de le redécouper pour couvrir les intercalaires en carton fournies avec le classeur.

Tu  trouveras en ligne ces pochettes pour Story Book, qu’on peut utiliser pour insérer les patrons de tricot ou autres fiches… Pour cela, lors de l’impression du pdf, sélectionne l’impression de 4 pages par feuille dans les Paramètres, puis découpe la feuille A4 en 4, ce qui permet de les ranger simplement dans les petites pochettes. J’ai profité des anneaux du classeur pour intercaler mon échantillon en tricot, ce qui évitera qu’il se balade !

Le format de pochette à 2 ou 3 compartiments est idéal lorsqu’il y a plusieurs pages à ranger à la suite, il suffit de tirer l’extrémité pour avoir toutes les explications sous les yeux.

METTRE UN PEU DE COULEUR, DESSINER, GRIFFONNER !

Pour remplir le classeur, j’ai utilisé deux recharges :

– La recharge annuelle pour classeur Let’s Do This ! Celle-ci  comporte des doubles pages avec sur chacune les jours de la semaine et une case pour les notes. Les semaines ne sont pas datées, ce qui permet de remplir les dates comme bon nous semble, voire de débuter en cours d’année. Les cases sont suffisamment grandes pour griffonner des petites notes sur ce qui a marqué ces journées. J’ai utilisé des surligneurs et des feutres pour mettre un peu de couleur sur les pages imprimées en noir et blanc, ce qui laisse le loisir de décorer le carnet à notre goût.

– La recharge de notes Essentiels, que j’ai utilisée pour intercaler des feuillets  à certains endroits où je souhaitais avoir plus de place pour dessiner, écrire…

LE PETIT PLUS !

Pour avoir rapidement tout le petit matériel nécessaire à proximité de mon classeur, je lui ai cousu une pochette zippée assortie, avec un élastique intégré qui maintient la pochette plaquée sur la partie avant du classeur.

J’ai ajouté aussi de quoi accrocher un stylo facilement accessible sur l’extérieur et  histoire de garder le mojo, je me suis amusée à broder la même inscription que la page de garde du classeur sur la trousse avec du fil doré !

Cette trousse zippée me permet de ranger des petits éléments : stylos, surligneurs, planche de tampon clear que j’utiliserais régulièrement dans l’année, un bloc de tamponnage, une petite règle plate…

Et toi, comment t’organises-tu pour mieux créer ? 

Cette idée de réalisation vous a plus et vous vous en êtes inspiré pour créer ?
Partagez avec nous les photos de votre création avec #kesiart sur les réseaux sociaux !

Nos autres actualités...

Nos bonnes résolutions !

Le début d’année est synonyme de bonnes résolutions ! Et pourquoi ne pas en profiter pour se créer de jolis carnets...

Un écrin pour votre BUJO !

Bientôt en vacances ? Si vous avez prévu de partir, savez-vous comment vous allez transporter votre Bullet Journal ? Isil Nath vous dévoile un...
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.