(MINIMALISME) Less is more

BANNIERE-MINIMALISME-BLOG

Nouvelle semaine thématique et comme vous le savez, c’est sur le « minimalisme » que nous allons nous pencher durant ces prochains jours. Tandis que le challenge sur ce même thème vient de se clôturer (vos réalisations sont visibles dans la Galerie de notre site), à notre tour de vous proposer quelques menues inspirations ! Armance, adepte d’un style de scrap simple et graphique débute la série en vous prodiguant quelques-uns de ses précieux conseils à travers deux pages. Hé oui, minimaliste ne veut pas dire simpliste… bien au contraire, il est tout un art pour arriver à trouver l’équilibre parfait !

Less is more, moins c’est plus, est une maxime qui est apparue au début des années 1960 aux Etats-Unis, à la naissance du courant de l’art contemporain, le Minimalisme.

Et cette maxime, je pourrais aisément en faire ma devise depuis que je scrappe, ou presque ! En effet, après quelques tâtonnements pour me trouver, j’ai découvert le style Clean and Simple qui me correspond parfaitement par son aspect graphique et épuré. Le Larousse définit le minimalisme par la recherche de solutions requérant le minimum d’efforts et de bouleversements mais croyez-moi, dans le scrap, c’est tout le contraire !

Il est bien souvent plus facile de surcharger une page, d’y mettre tout ce qui nous tombe sous la main que de savoir quand il faut s’arrêter, de reconnaître quand un élément supplémentaire viendra finalement gâcher tout le travail et toute la recherche de graphisme que vous avez accompli jusque là.

Je ne fais pas toujours du minimalisme, j’ai eu des périodes au cours desquelles mes pages, toujours Clean and Simple, étaient plus chargées que d’autres mais invariablement et régulièrement, je reviens au less is more, comme si j’effectuais un retour aux sources.

Voici les caractéristiques d’une page minimaliste à mes yeux :

  • le negative space : qu’il soit blanc, kraft ou sur papier imprimé, les 2/3 du fond de la page ne seront pas scrappés, au minimum
  • la photo est la pièce centrale de la page (pas forcément centrée non plus), c’est elle qui doit attirer l’oeil en premier
  • les couleurs utilisées se limiteront bien souvent au nombre de 2, en plus du blanc, du noir ou du kraft, afin de ne pas surcharger la page

La première page que je vous propose est au format 30×30, mon format de prédilection car je trouve qu’il se prête vraiment bien au negative space tout en permettant de garder une taille raisonnable à la photo et aux autres éléments de la page.

rueduchevalierdelabarreLa deuxième est au format 6×8 et l’exercice devient plus difficile : si l’on ne veut pas réduire la taille de tous les éléments qui la composent, on doit en réduire le nombre.

horsdutempsComme je le disais, le plus dur est de savoir s’arrêter ! C’est souvent un exercice difficile pour moi. Il m’arrive d’arrêter une page, ne sachant pas si je la considère comme finie ou pas… J’y reviens généralement le lendemain et là, je sais décider.

Et vous, less or more ?

signature-Armance

► Matériel utilisé / Supplies

► Cet article vous a plu ? On veut tout savoir dans les commentaires ou via nos réseaux sociaux !

Did you enjoy this article? Please, let us know in the comments or via our social networks.

8 replies on “ (MINIMALISME) Less is more ”
  1. Jje ne sais pas où tu vas trouver ces idées mais c’est toujours des pages très jolies et surtout nouvelles.
    je souhaite pouvoir continuer à recevoir vos créations mais sur mon ordi je ne vais pas sur facebouk .
    Un grand merci

  2. Toujours aussi belles, tes pages. Je ne m’en lasserai jamais. Bravo, et merci de les partager avec nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *