Dans le prolongement de l’article de Natalia le 28 janvier  « étiqueté ! », je vous propose trois manières originales d’utiliser les feuilles constituées d’étiquettes, disponibles en 30×30 ou dans les mini pads.

Les bandes d’écriture comme un papier rayé.

Dans de nombreuses collections, Kesiart propose des bandes d’écriture disposées comme des rayures. Il est possible de les utiliser une à une, comme pour les stickies, mais pourquoi ne pas les utiliser toutes ensemble comme sur cette page :

Sous le titre, j’ai utilisé des rayures provenant du mini pad Anachronisme et plus précisément la moitié  gris-beige des bandes de cette page-ci :

Les étiquettes en fond de page.

Vous pouvez aussi utiliser les feuilles d’étiquettes comme fond de page, comme a pu le faire Nelly sur son superbe classeur d’anniversaire  « N’oubliez plus les anniversaires… ». Pour en adoucir le contraste n’hésitez pas à les recouvrir de calque, comme sur la carte suivante où j’ai utilisé le pad Moulin du Comte :

Découper les planches d’étiquettes de façon aléatoire

Il est également possible de découper des formes ou des lettres dans ces feuilles pleines d’étiquettes. A la main ou avec une machine de découpe, de façon aléatoire ou calculée selon la forme voulue, un large panel d’alternatives s’offre à vous. Sur cet exemple, une découpe provenant du pad Mister Berg :

Le découpage du packaging des mini-pads

Tout est bon pour la récup’ et je vous suggère d’utiliser également le packaging de vos pads, comme j’ai pu le faire dans les deux derniers exemples présentés.

Et vous, comment utilisez-vous vos planches d’étiquettes Kesiart ?

Mélanie.

5 replies on “Les étiquettes autrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *