Meet the Maker : Pelote et Compagnie

C’est au tour de Marie, de Pelote et Compagnie, de nous rejoindre pour le mois de juin ! Sa passion, c’est le macramé et son petit truc en plus, c’est d’ajouter des touches de couleurs dans ses tentures, ce qui dynamise ses créations ! Découvrez la à travers ces quelques questions et photos !

  • Peux-tu te présenter rapidement ?

Hello, moi c’est Marie. J’ai 33 ans et je suis originaire de la campagne lyonnaise. Aujourd’hui je vis et travaille à Lyon en tant que traductrice freelance. De nature calme et réservée, j’ai trouvé dans le DIY mon moyen d’expression le plus authentique.

  • Décris-nous ton style en deux mots…

Mon style est à la fois épuré et précis. J’aime rehausser une base neutre ou un motif simple de quelques couleurs vives, pour apporter une touche de dynamisme et de fantaisie.

  • Tu es une adepte des arts du fil et tu sembles maîtriser toutes les techniques ! Comment t’es venue cette passion ?

Cette passion m’est venue très jeune. J’ai reçu mon premier métier à tisser lorsque j’avais 10 ans. En grandissant, j’ai continué mes explorations créatives autour du fil en essayant de nombreuses techniques différentes : tissage, bracelets brésiliens, en passant par le tricot et le point de croix. Puis, il y a 4 ans, lors d’un voyage en Bretagne, j’ai redécouvert le macramé. J’ai été immédiatement séduite par les motifs et les matériaux de cette technique artistique d’inspiration vintage.

  • Qu’est ce qui t’inspire au quotidien et te donne envie de créer ? Quelles sont les créatives dont tu admires les créations ?

Ce que je préfère dans le DIY c’est la possibilité de créer des objets uniques qui me ressemblent. L’univers du fait main est riche en belles promesses. Pour cela, ma maman a été un véritable déclencheur. Elle est très manuelle, c’est une véritable touche-à-tout, de la couture à la menuiserie. La voir créer toutes sortes de choses m’a beaucoup stimulé dans ma jeunesse.

Aujourd’hui, je me sers principalement d’Instagram et de Pinterest pour trouver des idées. Les communautés de créateurs que l’on y côtoie sont une véritable source d’inspiration et de partage. Pour le macramé, je me rends régulièrement sur le compte Instagram de Reformfibers (Elsie Goodwin), afin d’en apprendre toujours plus sur les différents nœuds et découvrir quelques petites astuces dans des vidéos courtes et très bien réalisées. Pour le tissage, j’aime les créations de Julie Robert et Maryanne Moodie. Leurs livres sont de vraies pépites pour les débutantes et celles qui souhaitent se perfectionner. 

  • Quel est ton processus créatif ?

En général, je procède par association de couleurs en regardant ce que j’ai dans ma réserve de pelotes. Pour les tissages, je choisis entre 3 et 4 couleurs, dont une plus flashy qui créera un contraste visuel fort avec les autres. Pour le macramé, je pars souvent d’une base en fil écru que j’associe à une autre couleur vive. Ensuite, je réfléchis au motif et je dessine quelques modèles différents afin de m’aider à trouver l’effet le plus intéressant. Lorsque je n’ai pas d’idée spécifique, il m’arrive de réaliser des déclinaisons d’anciens modèles.

  • Quand trouves-tu le temps de créer ?

Presque tous les jours, à vrai dire. Je n’ai pas d’enfant et je travaille à domicile, j’ai donc pas mal de temps pour me consacrer à mes passions. Le plus souvent, je crée le soir devant un bon film ou une série.

  • As-tu un coin atelier chez toi ou crées-tu dans ton salon ?

Je ne dispose pas encore d’une pièce dédiée à mon activité dans mon petit appartement lyonnais. Je travaille donc dans mon salon, tranquillement installée sur mon canapé. Lorsque je me suis remise au tissage et au macramé, il y a un peu plus de deux ans, mon matériel tenait dans un petit coin de mon salon. Aujourd’hui, j’en ai de partout, jusque sous le lit et dans la salle de bain. J’envisage de déménager prochainement afin de pouvoir, entre autres, me créer un atelier cosy et pratique. Ce projet me tient vraiment à cœur.

  • Quel est le meilleur conseil créatif qu’on t’a donné ?

En fait, on ne m’a jamais vraiment conseillé mais on m’a beaucoup encouragé. L’enseignement que j’en retire aujourd’hui est d’oser se lancer et ne jamais cesser d’explorer. 

  • Quels sont les outils dont tu ne peux plus te passer ?

Mon petit métier à tisser de voyage que j’emmène toujours avec moi, ainsi qu’une grosse aiguille pour faciliter le tissage et quelques pelotes. Mais l’accessoire indispensable, ce sont quand même les ciseaux, que j’ai souvent tendance à égarer d’ailleurs.

  • Aimerais-tu essayer une nouvelle technique ?

J’ai commencé à apprendre le point noué il y a quelques semaines, afin de pouvoir réaliser d’autres types de tentures murales ainsi que des tapis épais, mais cela nécessite beaucoup de patience et beaucoup de laine. J’ai un projet de tapis en cours de réalisation mais je rencontre une petite baisse de motivation en ce moment. Je le reprendrai dans quelques semaines. :-D

  • 5 questions éclair :
    • Ta couleur préférée ? Le bleu
    • Plutôt thé ou café ? Le thé. Je ne bois pas de café, même si j’adore son odeur.
    • Plutôt laine ou corde ? Cela dépend des projets, même si j’ai une petite préférence pour les cordes.
    • Plutôt macramé ou tissage ? Ah, c’est impossible de choisir. J’aime alterner entre les deux pour ne pas me lasser.
    • Pour toi le DIY, c’est… ? Vital pour mon bien-être.

Merci Marie d’avoir répondu à nos questions !

Vous l’aurez compris, le mois de juin sera placé sous le signe des arts du fil avec cette créatrice talentueuse !

En attendant de voir la création qu’elle vous concocte pour mercredi prochain, nous vous invitons à la suivre sur Instagram pour découvrir ses autres projets !

► Cet article vous a plu ? On veut tout savoir dans les commentaires ou via nos réseaux sociaux !

Did you enjoy this article? Please, let us know in the comments or via our social networks.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.