Processus de création : comment créer un mini album ?

Déjà le deuxième billet « Creative lifestyle » et il est de nouveau signé Stéphanie ! Après avoir partagé avec nous un peu de son intimité créative à travers des photos de son workspace, aujourd’hui, elle revient nous parler de son processus de création ! Nous avons chacun nos rituels, nos inspirations, nos façons de faire et il est toujours intéressant de découvrir comment les autres font et dans le cas de Stéphanie, tenter de percer le mystère de tant de talent ;)

Zoom sur l’envers du décor de la création d’un mini-album que vous découvrirez dans son intégralité dès lundi sur le Blog

Bonjour à vous toutes et tous ! Aujourd’hui, je propose de vous montrer un petit aperçu de mon processus de création à travers la réalisation d’un mini album que vous découvrirez lundi prochain.

Pour ma part, commencer un projet n’est pas toujours si évident que cela. Il faut un petit laps de temps avant qu’il ne mûrisse bien dans ma tête et pour cela, j’ai un rituel que je suis à chaque fois.

L’inspiration n’arrive pas toujours au moment où on le souhaite. C’est pourquoi, j’ai toujours des carnets avec moi, surtout en vacances, c’est bien souvent là où ça marche le mieux ! Je note alors des idées de projets sans avoir vraiment une image détaillée du projet. Ce sont des idées « coup de foudre » qui viennent s’ajouter à ma liste dans laquelle je pourrai puiser par la suite en cas de panne sèche.

1 – Quand, ça y est, j’ai mon après-midi pour scrapper et commencer un projet, la première chose que je fais, c’est préparer un petit café, mettre de la musique et sortir mon carnet. Je me connecte sur Pinterest, c’est vraiment ma source d’inspiration indispensable. L’inconvénient, c’est qu’on peut y perdre énormément de temps. Donc, je m’accorde environ 10 minutes pour avoir le coup de foudre. Je me sers de Pinterest comme d’un « stimulant créatif ». Et ça marche super bien ! Une fois l’idée accrochée, je me dis « tiens ça marcherait bien avec ces photos que j’ai faites il y a une semaine ! ». Finalement, le plus dur pour moi, c’est de décider quelles seront les photos et l’histoire que je souhaite raconter, il y en a tellement que le choix est vraiment compliqué.

Ensuite je commence à gribouiller des schémas et à rentrer plus en détails sur le projet, à savoir si c’est un mini album : quelle sera sa structure, comment sera-t-il relié ? quelle sera sa taille ? comment sera sa couverture ?

Pour des cartes ou d’autres projets de ce type, je vais davantage me questionner sur comment je les prendrais en photos et donc quelle sera la mise en scène. Quelque fois, j’ai une mise scène en tête et c’est elle qui va guider la construction de mes cartes ou du projet.

Je ressors bien souvent d’autres carnets dans lesquels j’ai noté d’autres idées ou encore, je ressors des mini albums déjà terminés pour m’inspirer de mises en pages que j’ai déjà faites et qui me plaisent beaucoup.

2 – On rentre maintenant dans le vif du sujet et c’est là qu’il faut choisir quels seront les papiers, les couleurs et embellissements qui viendront construire cet album. C’est aussi là que le bureau commence à prendre une autre allure. J’étale alors devant moi le choix final de mes éléments qui coïncide avec les couleurs que j’ai envie de mettre en valeur. L’harmonie d’une réalisation tient beaucoup aux associations de couleurs, au bon dosage de ces couleurs et motifs.

Cette photo a vraiment été prise avant d’avoir réalisé le mini album et vous verrez que certains éléments n’y seront pas (pas beaucoup tout de même…). Je ne me tiens pas catégoriquement à ce premier choix mais cela permet de ne pas trop m’égarer et de donc de perdre moins de temps.

3 – Je sélectionne une série de photos. Ici, j’en ai choisi 5 pour un mini album de 3 doubles pages (sans compter la couverture). Je les imprime dans des formats qui coïncident avec celui de mon mini album. Puis, je commence à écrire l’histoire. J’aime bien ajouter quelques lignes de journaling sur mes mini albums pour laisser une trace de mon humeur. J’imprime pratiquement toujours mes textes sur du bristol blanc (ou bien des feuilles calques) en tenant compte des designs que j’ai griffonnés précédemment sur mon carnet. Je les découpe et c’est parti pour la mise en page.

4 – Et voilà un tout petit aperçu de l’état du bureau une fois fini. Et il y en a aussi un peu au sol, si cela peut vous rassurer, c’est toujours une vraie pagaille et j’ai l’impression que plus on a de l’espace et plus on s’étale… Je ne range qu’une fois le projet terminé.

5 – Une fois le projet fini, je prépare mon coin mise en scène pour photographier la réalisation. Je n’en parle pas aujourd’hui, ce sera peut-être l’objet d’un prochain article, si cela vous intéresse… Et c’est parti pour le shooting, dont voici quelques extraits pour vous faire patienter jusqu’à lundi.

J’espère que cet article vous aura plu, qu’il vous aidera peut-être à commencer de jolis projets…

Et vous, avez-vous de petits rituels quand vous créer ?

► Cet article vous a plu ? On veut tout savoir dans les commentaires ou via nos réseaux sociaux !

Did you enjoy this article? Please, let us know in the comments or via our social networks.

7 replies on “ Processus de création : comment créer un mini album ? ”
  1. Merci pour ce partage Stéphanie ! Je crois que j’ai un peu les mêmes rituels que toi, sauf que j’essaye de ne pas trop m’étaler car il faut que je range après chaque séance de scrap (je n’ai pas encore de scraproom mais ce n’est plus qu’une question de temps !) et surtout j’évite au maximum Pinterest et Internet en général quand je veux/dois scrapper : impossible de me raisonner ! D’ailleurs, qu’est ce que je fais là, hein, au lieu d’être noyée dans mes papiers et embellissements ? ;D
    Vivement lundi pour voir le résultat final ! Bises

  2. merci de ce partage et comme c’est booooo !!! j’ai hate d’etre à lundi …. pour le coup, je viens de ressortir de vieux numeros d’ES avec vos magnifiques minis …….. j’adooooore !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *