Comment « attraper » une idée et la concrétiser ?

Qui ne s’est pas déjà posé la question : comment affiner son processus de création pour être plus efficace, organisée, créative ? Nathalie vous explique sa méthode dans cet article Lifestyle . N’hésitez pas à lui poser vos questions en commentaires ou sur les réseaux !

J’aime à penser qu’une idée existe bien avant qu’elle ne se concrétise dans notre esprit, qu’elle cherche preneur en passant d’un individu à un autre jusqu’à ce que l’un d’entre nous la mette en œuvre. Ceci expliquerait que plusieurs personnes puissent avoir la même idée, la même inspiration à différents moments… ou que l’idée que nous avions eu il y a quelques jours nous échappe sans crier gare cherchant d’autres mains agiles pour exister*.

Le processus de création est propre à chacun mais voici comment je fonctionne.

Partir d’une base

Souvent je pars d’une thématique, cela peut-être une saison ou une fête de saison. Cela peut aussi être un événement particulier comme un anniversaire, un mariage… Lorsque je dois écrire des tutos, les thématiques ou les tendances me sont données : « décorer son extérieur », « organiser son bureau », « inspiration bohème », « urban jungle », etc…

À partir de là, tout est possible ! Je peux avoir envie d’explorer une technique en particulier, comme le tissage ou le tricot, ou de travailler une matière : le bois, la feutrine, la mosaïque, etc… ou les deux !

Affiner ses envies

C’est aussi le moment ou je pars dans tous les sens. Il est temps de tout poser à plat ! La plupart du temps, j’utilise mon bullet journal dans lequel je me réserve une double page pour ne pas trop déborder.

Par exemple pour la thématique « organiser son bureau », je fais tout d’abord une liste de mots en rapport avec cette thématique :

  • Rangements
  • Classement
  • Prise de notes
  • Memo
  • Mood board

 

Le mémo est l’idée que je souhaite creuser. Je travaille ensuite sur les matières que je souhaite utiliser : le bois, le liège, la corde. Enfin, je réfléchis à un combo de couleur : le gris, le rose, le doré.

Toujours dans mon bullet journal, je trace une esquisse de ce que je souhaite faire. Je choisis le format mais également les différents espaces qui composeront mon mémo.

Réunir le matériel

Ici, des lignes géométriques se sont immiscées dans le projet. C’est le masking tape doré qui servira à délimiter les aplats de couleurs. Je cherche les peintures dont j’ai besoin et les autres matières qui me faisaient envie : liège, cordes, pinces à linge, etc… mais aussi colle, pinceau, cale à poncer puisque je pars d’une base en bois. Je fais une checklist de ce qu’il me manque avant d’aller faire couper le bois dans mon magasin de bricolage préféré ou j’en profiterais pour acheter ce que je n’ai pas.

Passer à l’action

L’idée est bien installée. Si mon croquis est assez précis, la suite coule toute seule. Je décide du processus de fabrication au fur et à mesure, je m’arrête très rarement pour prendre des notes pour les futurs tutos. Je préfère revenir sur la réalisation une fois qu’elle est terminée quitte à trouver une meilleure façon de faire.

Il arrive parfois qu’il y ait un couac : un pinceau qui tombe en plein milieu de mon carré de liège déjà collé sur mon mémo par exemple. C’est un des moments que je préfère, c’est souvent là, en cherchant une solution, que « le petit truc en plus » auquel je n’avais pas pensé au départ prend sa place. Ici, c’est le pochoir chevron qui viendra masquer ma petite bêtise. Finalement, il aurait manqué quelque chose si je n’avais pas utilisé ce pochoir vous ne trouvez pas ? ;-)

Je passe toujours par ces 4 étapes : trouver un thème, affiner l’idée, réunir le matériel et enfin passer à l’action. Il peut y avoir plus ou moins de temps entre toutes ces phases, mais j’ai remarqué au fil du temps, qu’il est préférable que je finalise l’idée rapidement pour rester dans l’énergie de cette nouvelle envie.

Chacune trouve son processus pour donner vie à une idée. Certaines n’ont pas besoin de faire de croquis avant de commencer, d’autres ont besoin de musique ou encore d’un carreau de chocolat. À vous de trouver vos astuces pour faire un bon nid douillet à l’idée qui est venue toquer à votre atelier ;-)

Et vous quel est votre routine créative ?

 

* Du livre « Comme par magie » d’Elizabeth Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.