3ème RDV de notre rubrique LifeStyle ! Et aujourd’hui, Marie-Nicolas a décidé de partager avec nous un peu de son expérience créative. En effet, depuis quelques années, elle anime des ateliers de scrapbooking en tant que professionnelle. Imaginer le projet présenté, le réaliser, confectionner son kit, dresser sa fiche technique… découvrez les différentes étapes précédant le workshop du jour J !

Vous vous demandez peut-être comment s’organiser pour préparer un atelier de scrap : soit par curiosité soit par envie vous aussi, un jour, d’en proposer un. Cet article a pour but de vous montrer mes astuces d’organisation pour que le jour J tout se passe au mieux.

Chaque mois, j’anime auprès d’un petit groupe, un atelier de scrapbooking. Elles me connaissent bien maintenant puisque certaines les suivent depuis près de 8 ans maintenant. J’ai aussi animé de plus gros ateliers avec plus de participantes. L’organisation reste pour moi la même.

La première étape consiste à réaliser un kit. Plusieurs difficultés vont se présenter :

– le budget : rester dans celui qu’on s’est fixé par rapport au prix de la séance

– la disponibilité des produits : je vérifie de suite sur le site Kesi-art.com (si vous êtes professionnels ou une association vous avez la possibilité de commander sur le site pro) si l’ensemble des produits est en stock et je commande mes produits.

Une fois que je me suis assurée que chaque participante aura un kit complet et similaire au mien, je peux commencer mon projet.

Pour ce futur atelier, j’ai prévu un mini album. Le temps d’atelier étant assez court, j’ai prévu une structure simple : reliée avec une spirale. La thématique est accès sur l’ajout de doré avec l’utilisation de washi tape. Elles auront aussi quelques découpes à faire avec les métaliks.

J’essaie le plus souvent de leur faire découvrir les nouveaux produits de la gamme Kesi’Art fraîchement reçus, comme ici les dernières collections de papiers et stickers.

Je découpe l’ensemble de mes papiers pour réaliser toutes les pages de mon album en gardant des chutes pour pouvoir réaliser des découpes coordonnées. Je ne colle rien à cette étape. Tout tient avec des trombones. Je dois m’assurer à chaque moment que les participantes pourront refaire le projet à l’identique (si elles le souhaitent bien entendu). Et donc je ne dois pas sortir du kit proposé (ou alors juste sur quelques petits embellissements qu’elles pourront retrouver dans leurs boîtes à trésors chez elles).

Au fur et à mesure de l’avancée de mon projet, je prends des notes pour pouvoir le refaire faire aux participantes. Comme par exemple, les mesures des découpes des différents papiers et leur placement dans l’album. J’établis aussi la liste des photos avec leur format pour pouvoir l’ajouter à la liste du matériel à emmener.

Je note aussi le matériel que j’utilise pour me faciliter la préparation de mon sac pour le jour J : machine de découpe, machine à relier, tampons, etc …

Je prends aussi quelques photos des étapes clefs de la réalisation du projet si je prévois une fiche technique détaillée. Je ne la fournis pas à chaque fois, c’est en fonction du coût de la séance car c’est une grosse charge de travail en plus. Tout dépend aussi si je prévois de vendre les kits excédentaires. Parfois aussi ces photos me servent juste à me rafraîchir la mémoire la vieille de l’atelier !

Une fois mes pages en place, mes photos réparties dans mon projet, je réfléchis à l’utilisation des embellissements prévus dans mon kit. Je les dispatche page par page pour m’assurer que j’en aurai assez pour tout l’album. Je prévois en même temps les découpes à faire pour compléter ma déco.

Tout est enfin prêt pour scrapper et coller ! Je peux me faire plaisir et bricoler sans stress : tout est OK pour que les participantes puissent le refaire !

Mon projet est terminé. Je le prends en photo pour fournir des visuels aux participantes et leur donner envie de venir. Mon travail de préparation n’est pas pour autant fini !

Il va falloir maintenant préparer les kits. Je m’installe sur une grande table et je fais des tas avec chaque élément du kit. Je pioche dans chaque, je glisse dans un sachet en espérant ne pas faire d’erreur. Je recompte pour être bien sûre !

De leur côté, les participantes ont aussi du travail : je leur envoie la liste du matériel à prévoir. Bon, elles ont surtout leurs photos à préparer car l’essentiel du matériel, c’est moi qui l’emporte.

Le jour J est arrivé ! Je prépare mon sac à l’aide de mon petit cahier plein de notes ! Heureusement, j’ai pensé à faire la photocopie des métaliks utilisés pour chaque papier. Ça m’aide à ne pas en oublier. Lors de l’atelier, je dispose les métaliks sur ces photocopies (avec une plaque aimantée en dessous). Cela permet aux scrappeuses de savoir quelles découpes elles ont à faire et aussi, cela évite de perdre du matériel. Je n’oublie pas les tampons, le nettoyeur, les protections de table, et tout et tout … Rassurez vous, j’oublie tout de même toujours un petit truc mais elles me le pardonnent ! La preuve, j’ai le plaisir de les revoir le mois d’après pour un nouveau projet !

Voilà, j’espère que ces petits tuyaux vous aideront à vous organiser si vous aussi vous faites des ateliers. N’oubliez pas la règle d’or d’un atelier réussi : partage, détente et bonne humeur !

Pour découvrir l’album en entier, je vous fais patienter un peu :)

► Cet article vous a plu ? On veut tout savoir dans les commentaires ou via nos réseaux sociaux !

Did you enjoy this article? Please, let us know in the comments or via our social networks.

14 replies on “Préparer un atelier de scrapbooking

  1. Animatrice d temps en temps, j’essaye d’être le plus organisée possible alors merci de toutes ces petites astuces à rajouter aux miennes !!

  2. Waouh!!! un grand merci pour ce petit reportage, bien utile et très agréable à lire. Je suis animatrice d’un atelier de scrap toutes les semaines et j’ai une certaine organisation, mais la vôtre Marie est super, je vais m’en inspirer et garder toute la logique, désolée je vais copier….. Merci encore de vos astuces. A très bientôt MImi40
    Je suis vraiment désolée de ne pas vous voir au salon VS à Paris cette année (stand de Kési' »art)

  3. Quel travail! Ça rend quand même le processus de création beaucoup plus complexe et moins intuitif, mais largement compensé sans doute par les moments de partage et d’amitié lors des ateliers.
    Merci pour ce joli résumé, et ces magnifiques photos.

  4. Merci pour cet article très intéressant. Je n’ai pas encore franchi le pas pour animer des ateliers mais j’y pense. Cet article me servira, c’est sûr !

  5. un grand merci pour ce joli reportage : ce n’est pas tjrs facile de commencer un projet mais avec ces explications çà semble plus accessible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *